MARSEILLE Rubrique

La MAJC souffle ses 43 bougies


L’événement était d’importance et il fut dignement célébré ce samedi 11 mai 2019 en la grande Salle des fêtes de la MAJC de Marseille.

Garo Hovsepian, le président, a accueilli le public au nom du Conseil d’administration de la Maison de la Culture.

180 convives étaient présents pour ce 43e repas anniversaire de cette institution qui est un pilier majeur de la culture arménienne à Marseille.
C’est le célèbre violoniste Alexandre Shirinyan qui a animé la soirée pour le plus grand plaisir du public.

<span class="caps">JPEG</span> - 253.6 ko

De nombreuses associations et personnalités de la communauté étaient venus pour commémorer l’événement, parmi lesquels la FRA Dashnaktsoutioun, La Croix Bleue des arméniens de France, l’association Provence-Arménie, le Fonds arménien de France Région Sud, l’association ARAM, l’UGA Ardziv, la CCIFA entres autres.

Monsieur Pierre Ghazarian généreux bienfaiteur était également présent auprès du Père Der Gomidas Tigranyan, du Père Der Dertad Bazikyan, des représentants de l’Église catholique arménienne St Grégoire, des Églises apostolique arménienne St Tatéos, St Georges et Sainte Marie.

<span class="caps">JPEG</span> - 207.8 ko

Dans son discours de bienvenue et les remerciements d’usage, Garo Hovsepian a mis l’accent sur l’intérêt que porte le public aux différentes initiatives et activités proposées par l’institution qui a vocation de vivre, de faire vivre, de servir et d’enrichir la culture arménienne trois fois millénaire.
Militant sans relâche de la cause arménienne, Garo Hovsepian a mis en garde le public contre les dangers de l’assimilation et la perte de l’identité arménienne qui guettent les générations futures.

« La cause arménienne est un combat de tous les jours, c’est une lutte permanente, ce n’est pas seulement le 24 avril », dit-il.

Volontairement rassembleur dans son discours, Garo a déclaré le besoin impérieux de « mutualiser » nos énergies, de décupler nos efforts, nos intelligences et notre foi pour préserver nos racines et l’Histoire de l’Arménie.

Conscient du travail important effectué par la presse arménienne, les écoles, les différentes associations dans leurs diversités et pluralités, les Centres d’animations et Maisons de la culture qui enseignent la langue arménienne, Garo a affirmé que toute cette dynamique représentait « l’arménité ».

<span class="caps">JPEG</span> - 254.8 ko

« UNE ARMÉE DE BÉNÉVOLES, DE VOLONTAIRES DE SOLDATS »

Homme de mémoires, gardien du temple, Garo Hovsepian a rendu hommage aux femmes et aux hommes, ces « constructeurs  » qui avaient pour seules armes la langue et la culture arménienne, et qui, il y a 43 ans ont par leurs convictions donné vie à cette MAJC de Marseille.

«  Ils resteront toujours dans la chaleur de nos cœurs et dans la mémoire collective de cette belle institution », déclara le président Garo Hovsepian.

Texte Alain Sarkissian / Photos Isahak Akkayan

par Claire le mardi 14 mai 2019
© armenews.com 2019


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés