REGION Rubrique

Après Erévan, l’Azerbaïdjan qui réécrit l’histoire à sa façon affirme que Tbilissi est également azérie…


Après Erévan c’est au tour de Tbilissi que l’Azerbaïdjan -pourtant crée au début du 20e siècle- de se réclamer de l’héritage historique et territorial. Le conseil de l’Académie des Sciences et d’Histoire d’Azerbaïdjan affirme que Tbilissi appartient à la culture azérie ! Une déclaration qui fait suite au litige sur le complexe géorgien David Garedji réclamé par l’Azerbaïdjan au titre de son patrimoine national.

L’Azerbaïdjan qui est en manque de passé et d’histoire essaie de réécrire une histoire nationale. « Le peuple azéri est l’un des plus anciens du Sud-Caucase peuplant l’est et le sud de la Géorgie. L’actuelle ville de Tbilissi est située sur la partie occidentale du plateau Aghvan et ses territoires n’étaient pas en Ibérie mais se trouvaient au début sous la domination des Scythes puis passèrent en territoire de l’Aghbanie » écrivent le plus sérieusement du monde ces pseudo-historiens Azéris qui refont l’histoire selon leur désir. « Le territoire que vous ambitionnez aujourd’hui faisaient partie de l’Aghbanie et Tbilissi était une terre d’émirat qui a eu 300 ans d’existence où la nation azérie a introduit sa culture ancienne » rappellent les mêmes à l’adresse des Géorgiens. Et d’ajouter encore quelques contre-vérités et d’affirmer que sans les Azéris, le roi géorgien David IV et la reine Tamara n’auraient pas connu les succès qu’ils ont obtenu.

Krikor Amirzayan

par Krikor Amirzayan le samedi 18 mai 2019
© armenews.com 2019


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés