ALFORTVILLE Rubrique

Soirée dansante en mémoire du Musa Dagh


Sevag Mardirian, aux côtés de l’ancien président de France Musa Dagh.

Le samedi 29 septembre, une soirée a été organisée au Pôle culturel d’Alfortville pour célébrer le sauvetage du Musa Dagh. Une soirée animée par Ararad Aharonian et son orchestre, en présence notamment des adjoints au maire Mesdames Vingrief, Liebish, Mme Kerkaert et Monsieur Car.

Sevag Mardirian, tout nouveau président de l’association France - Musa Dagh en remplacement de Saro Mardiryan, a pris la parole, tout d’abord pour se présenter et exprimer ses motivations à ce poste : « Je porte le nom de l’une des 3 familles historiques qui composent la grande majorité du village du Vakif, dernier des 7 villages arméniens composant la région du musa Dagh. La quasi majorité de ma famille (des 2 cotés, père et mère) vivent encore au village, je vais tous les étés là-bas, je connais parfaitement la culture, l’ambiance et parle couramment le Kistinek (le dialecte du village). Cette région et ce village me tiennent à cœur, d’une part par la présence de l’ensemble de ma famille à Vakif, dans un second temps par l’histoire et la culture de cette région. Cela me semblait donc totalement logique de réaliser le rêve de tout homme un jour. Faire la demande de la main de sa future femme, j’ai eu l’honneur et la chance de le faire au pied du mont Moise ».

<span class="caps">JPEG</span> - 253.5 ko

Après avoir rappeler l’histoire du Musa Dagh, il a signifié les objectifs de l’association et lancer un appel à tous ceux qui voudraient venir les aider. « Il s’agit de promouvoir et transmettre notre histoire, notre culture. Mais pas seulement : également rénover le cimetière, écrire un ouvrage avec Jean Cordelle (petit-fils de Jean Lemée, officier de la marine Française lors du sauvetage des Arméniens), animation culturelle et culinaire, ... »

par Claire le mardi 9 octobre 2018
© armenews.com 2019


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés