ARMENIE Rubrique

Le chef du groupe parlementaire Arménie lumineuse trouve préoccupant l’une des thèses de la dernière déclaration des coprésidents du groupe de Minsk de l’OSCE


Edmon Maroukian, chef du groupe parlementaire Arménie lumineuse, trouve que l’une des thèses de la dernière déclaration du groupe de Minsk de l’OSCE est particulièrement préoccupante. Selon lui les coprésidents n’ont pas pris en considération le référendum de 1991, en soulignant que la détermination future du statut juridique final d’Artsakh devrait se faire par l’expression de volonté juridique ayant une force obligatoire.
« Je crois que le plus préoccupant dans la déclaration c’ est la formulation sur la détermination future du statut juridique du Haut-Karabagh par l’expression de la volonté juridique (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.